news: « Il est inconcevable que la France livre des navires de guerre à la Russie », François Heisbourg

« Il est inconcevable que la France livre des navires de guerre à la Russie »

JACQUES HUBERT-RODIER / EDITORIALISTE DIPLOMATIQUE LES ECHOS | LE 03/09 À 17:48, MIS À JOUR À 18:14
  • François Heisbourg, Conseiller spécial Fondation recherche stratégique

    François Heisbourg, Conseiller spécial de la Fondation pour la recherche stratégique – SIPA/BALTEL

    1 / 1

Quel rôle pour l’OTAN dans le conflit russo-ukrainien ?

La crise avec la Russie redonne à l’OTAN une raison d’être. L’Otan s’interrogeait sur son avenir après le retrait prévu à la fin 2014 d’Afghanistan. L’organisation va pouvoir servir à quoi elle était destinée : assurer la défense des pays membres surtout en Europe. C’est une logique claire et cohérente. En pratique l’OTAN c’est la défense des 28 pays membres. Mais ce qu’elle peut faire dépendra de ce qu’ils veulent et peuvent faire. Il serait ainsi difficile d’afficher en matière de dépenses militaires de nouveaux objectifs car la barre de 2 % du PIB pour le budget de la défense n’est atteint que par quelques membres en Europe. La grande majorité des pays en est loin. Mais ce que l’OTAN face à la Russie doit faire c’est de réaffirmer, de manière solennelle, sa vocation à la défense collective de tous ses membres, comme le prévoit l’article 5 du Traité de Washington de 1949.

Une force de réaction ultrarapide de l’OTAN peut-elle être un élément de dissuasion ?

4.000 soldats environ qui peuvent être déployés en moins de 48 heures, c’est peu en termes d’effectif. Mais c’est mieux que rien car politiquement c’est un signal pour la Russie que les pays de l’OTAN ne laisseront pas une attaque sur leur territoire sans réponse. Dans la pratique, il s’agit de regrouper des moyens qui existent déjà, comme le régiment Guépard en France, et de les repeindre aux couleurs de l’OTAN avec du matériel prépositionné, notamment, en Pologne près de la frontière allemande. Certes, on ne va pas, aujourd’hui, faire entrer dans l’OTAN, l’Ukraine. Mais, ce qu’il faut, en effet, c’est un élément de dissuasion. Que les Russes comprennent bien que si jamais ils franchissent le territoire de l’OTAN ils trouveront en face d’eux des soldats américains et européens.

François Hollande peut-il autoriser à l’automne la livraison d’un premier navire Mistral à la Russie ?

J’avais déjà exprimé des critiques lors de la signature, il y a trois ans, par Nicolas Sarkozy de ce contrat. Compte tenu de la situation en Ukraine, il est inconcevable qu’on livre le premier bâtiment Mistral, le Vladivostok . Si les Alliés discutent actuellement de mesures de réassurance, c’est bien qu’ils considèrent qu’il y a un danger russe. Mais surtout, il y a une question de prudence. Les bâtiments de projection et de commandement de classe Mistral sont d’excellents navires de guerre. Même s’ils n’ont pas de canon, on peut commander depuis leur bord des opérations, organiser des débarquements, des opérations héliportées. C’est un vrai Couteau Suisse. Les Russes savaient, parfaitement bien, ce qu’ils faisaient en les achetant. Cet été, la France avait dépêché des navires de la marine nationale en mer Noire. Peut-on mettre nos navires à risque ?

Peut-on annuler une vente ?

Il y a bien sûr une dimension économique en cas d’annulation. Mais si on les livre, on détruit une relation de confiance avec des pays d’Europe orientale comme la Pologne. Certes, il faudra rembourser les Russes et la France rentrera dans des questions d’arbitrage international. Cela n’atteindra même pas le niveau « Kerviel » [soit une perte de près de 6 milliards d’euros, NDLR]. Mais c’est un risque aussi de perte de confiance dans la signature de la France pour de futurs contrats comme ceux projetés avec l’Inde. Mais on peut imaginer comme solution une décision de l’Union européenne d’appliquer rétroactivement l’embargo sur les ventes d’armes à la Russie. En mutualisant une décision de non-livraison on peut aussi imaginer que les membres de l’Union européenne ou de l’OTAN déclarent un rachat symbolique des Mistral.

Propos recueillis par Jacques Hubert-Rodier

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203745833222-il-est-inconcevable-que-la-france-livre-des-navires-de-guerre-a-la-russie-1038805.php?xtor=CS1-2&fADGO8VWRTRik8R5.99

Advertisements

About jonwadier

Translator
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to news: « Il est inconcevable que la France livre des navires de guerre à la Russie », François Heisbourg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s