#valérie — ” A Passage to India ” …. (FR)

 

Valérie Trierweiler, la fuite à Bombay

Annette LÉVY-WILLARD 24 janvier 2014 à 17:18
Le 30 novembre à L'Elysée.
Le 30 novembre à L’Elysée. (AFP)
BILLET

Echapper à la pression médiatique, fuir Versailles et ses fantômes guillotinés… le plus loin possible. Et pourquoi pas un week-end en Inde ?

«Noooon ! Pas Marie-Antoinette !!!» C’est peut-être ce qu’a pensé Valérie Trierweiler en se promenant dans le parc de Versailles. Réfugiée à la Lanterne, somptueuse résidence de la République autrefois attribuée au Premier ministre de la France, piquée par le président Sarkozy dès son arrivée au pouvoir et très appréciée du nouveau président socialiste. «Quittons au plus vite ce Versailles qui fit tomber les têtes couronnées.» Alors que le révolutionnaire Parisien publie ce vendredi un sondage qui guillotine le statut de première dame : 54% des Français ne veulent plus que le ou la conjoint(e) du président joue un quelconque rôle officiel et bénéficie des moyens de la République selon ce sondage BVA. Rappelons que Libération ici même avait proposé, dès mardi 14 janvier, qu’on en finisse avec le statut anachronique de première dame.

Jeudi soir, la réfugiée de la Lanterne avait pris la peine de confier à Europe 1 qu’elle démentait les déclarations de son avocate au Figaro parlant en son nom et affirmant que Valérie Trierweiler veut en «sortir le plus dignement possible». On ne sait pas si c’est «sortir» ou «dignement» qui est démenti, en tout cas l’avocate est virée et son ex-cliente affirme «qu’elle a parlé sans savoir et sans être mandatée.»

Il était donc temps de quitter le palais de Versailles pour rappeler que les rois et reines se préoccupent du peuple qui souffre. Ça tombe bien, un voyage était prévu en Inde, organisé par l’ONG Action contre la faim (ACF) ce week-end. Pas question d’annuler, le programme a été seulement «allégé», confient les conseillers. Deux jours seulement pour l’Inde express : un stop à  Bombay, une visite d’un bidonville et, pour conclure cette opération humanitaire – là, notre estomac se serre -, un dîner de gala dans l’un des plus luxueux palaces au monde, le Taj Mahal. Thème du banquet : la malnutrition.

Pour répondre à nos questions éventuelles sur l’argent de l’Etat ou sur l’efficacité de la lutte contre la faim en Inde, il est précisé que ce n’est pas la République mais «les partenaires privés indiens et français» de l’ONG qui paient le voyage, a fini par lâcher ACF. Voilà qui nous réconforte.

Annette LÉVY-WILLARD

Advertisements

About jonwadier

Translator
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s