#Bidonville –First Press Review on (the Beginning of ) The End #Calais

  1. The Gleaner Retweeted maryline baumard

    c’est stupide –mineurs= perdus, femmes = violées & conditions désastreuses =quel intérêt à maintenir ce bidonville?

    The Gleaner added,

  2. Bon, Strategie hyper floue, tous retournent dans la jungle.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

#LeilaChaibi –“we’re having the first night in the standing position, the 31 March 2016. …”by Leila Chaibi

After night standing, use mélenchon for the knees!
(transcript of my speech to the convention of France above rubies, 14/10/2016).
” there wouldn’t have had the episode night standing in my life, I can tell you that I wouldn’t be here today. In fact just before night standing I thought it was over for me the commitment activist. The enthusiasm that I had put the past in groups or for politics I had transferred to my job and it was very much like this.
I was initially ensconced inside in this wild story by François Ruffin.
His film “thanks boss” he was not yet released that already all before first armored were of the world. If yen has here who haven’t seen it, thanks boss that tells how a couple of worker who found himself without a tune after having been dismissed by lvmh manages to bend the big Bernard Arnaud, boss of lvmh. I’m sorry I spoiled for those who have not seen. So Ruffin He’s hallucinating in front of all these people in the rooms where his film is screened, all these people who are leaving with a huge smile after seeing his movie. He offers me to participate in something he reflected with two other three, to organize something that goes further than a promo of film, based on all this energy where he sees every night. He said to me: ” anyway we have nothing to lose. It may happen some things. Anyway view the mood at the moment we have nothing to lose.”
A few weeks later, we’re having the first night in the standing position, the 31 March 2016. We propose to all those who want to scare the oligarchy of gathering place de la republique in Paris. To Exchange, discuss, eat, attend a concert, live. To participate in an assembly, being really standing in the most literal sense for the coup, because he had so much rain all day that if people were sitting on the floor they would have had the butt dipped. It was a rotten time that night and yet there has been a world of crazy.
And then there will be a 32 then a 33 then a 100 March and beyond. For weeks to Republic then on dozens of places in France we organizes assembled to several hundred, it offers all the days of the meal at price free, free consultations of lawyers, orchestras standing, dozens of commissions on all subjects Possible and imaginable are taking over the world. We’re having actions in support of a lot of causes that bring their door lyrics place de la république. In all this we find full of people who had not before ever set foot in a militant meeting. People who usually spent their evenings to grunt all alone in front of their tv in biting his fingers having voted in favour of François Hollande in 2012, well this time they get up nights with lots of other.
For weeks we showed that we were thousands wanting to another world that we offered the columnists of bfm tv. That this world he was handsome, fraternal, solidarity. Remember that on this place de la république, since a year ago, the only thing that the supporters of a country without hatred had done all together massively, it had been to gather around and cry after the attacks. This time it is massively found to exchange, reflect, share, laugh, make music, organize departures in demonstrations, and taunt their state of emergency.
This who put us up for weeks, it’s the I’m sick of living in a travesty of democracy. I’m sick that a minority monopolizes the power and dictates his law against the interests of the greatest number, both at the political level that, at the economic level. This who put us up it was that all of a sudden we realized that in coming together putting all together, this minority, this oligarchy, we could make her fall.
For three months I thought, like most nuitdeboutistes, that this movement so unheard of, so it wasn’t planned, so crazy to be sufficient to himself and could continue to grow on his launched at the point of bringing down the oligarchy. But it has not been the case.
The Oligarchy is not fallen. She was shutting down, maybe a little, but she’s not fallen.
And us? We woke up, we stood up. It’s not to go back to sleep.
If we want to apply everything that has emerged for weeks in all these night standing, we must use all the levers that exist in the real world to achieve our purposes.
So in the real world, we are at the end of 2016 and in a few months there’s a presidential election. The presidential election, completely rotten thing to see in the background, which is to elect a man to lead a people. We’re okay, to choose in the catalogue of political systems of the 21th century, we wouldn’t take the 5TH REPUBLIC. But in the meantime, it’s like that, in 6 months there is the presidential election.
And in the candidates in the presidential election there is one who can allow us to achieve everything that we’ve told each for weeks during all these night standing. This candidate is he here and his name is Jean-Luc Mélenchon.
So I want to send me to all those who participated in night stand, to all those who have supported night standing from near and far.
Use Jean-Luc Mélenchon. Use Mélenchon to ensure that everything that is told to Republic and in the hundreds of seats occupied has a chance to see the day at the scale of the country. Use Mélenchon to achieve and make palpable our ideals. Use Mélenchon for a change of Republic, to challenge the reign without end incompetents who govern us, whether they are right or “left”. use mélenchon to put them on my knees. Use Mélenchon so as not to miss the opportunity to conjure up the society to which we aspire.
When you’re standing, we’re forced to use his legs. Otherwise we fall. Thanks to night standing we got thousands to wake our legs which were all numb for a long time. These legs do we serve in France, with the above rubies and the candidature of Jean-Luc Mélenchon to the presidential election of 2017.”

Posted in Uncategorized | 1 Comment

# ASTERISQUE 70+ Media : Nos Blogs et Nos Sources +3 = Astérisque –La Lettre de la Scam + …

(La Meilleure Liste est postée le 16 Février ** et pour des raisons techniques et pratiques -c’est celle que nous gardons …) Nous ajoutons 3 Media:

**[see link hereunder]


Astérisque –La Lettre de la Scam


La Chronique –Amnesty International



Consom Action –Le Magazine des Biocoops



Consom’action, le magazine du réseau Biocoop dans votre magasin tous les 2 mois.

Septembre / Octobre 2012

Consom’action N°65


  • L’Édito Biocoop
  • Actualités du mois
  • Le dossier du mois
  • En résumé

–>À découvrir ou redécouvrir : la boulette, de la plus simple à la plus chic ; un mode de préparation culinaire ludique, écologique et économique, dans lequel on peut tout mettre, même les doigts !


#CourrierInternational 70+ Media : Nos Blogs et Nos Sources .http://wp.me/s30eBZ-167  .

Posted in Uncategorized | Leave a comment

#TheGoodLife (100% New York) = “The Good Life ” rend addict = 80+ Media: Nos Blogs et Nos Sources —


SOURCES: Newspapers, Magazines, Media, Websites et al.

(Nous ajoutons: The Good Life



+ ” Luxury Aficionados” :-) 


Hajime Asaoka: Couturier of Time

Deep in the heart of Tokyo, a legend arises. Enchanting in presence, otherworldly in design, yet an organ of calibration living, breathing and bleeding the dimensions of the human imagination.

Perhaps the reason why this rare paragon of Horology exists relates to the fact that we cannot find it in Switzerland, France or Germany, and its curator is a man of few words and humble spirits. Hajime Asaoka reportedly spends his day arriving to his workshop in his home basement downstairs around 3pm, and agilely gives birth to some of the most enviable watches the world has ever seen. Hajime may stop working anytime between midnight to 7am, a sedulous methodology that the Japanese are infamous and admired by many for.




GG, le magazine « Art de vivre » qui fait rêver !

GG – les initiales de Global Guide – est un magazine trimestriel high-level axé sur un art de vivre hors du commun, des architectures extraordinaires et des designs très attractifs.



1ére Liste alphabétique                                             

  1. Aftenpost
  2. Aftenbladt
  3. âge de Faire
  4. Asia Times Online   
  5. Asterisque
  6. Ateliers D’Arts
  7. BIO Info                                                                                        
  8.  BBC News Online
  9. Blablablah –The end   
  10. Courrier Picard          
  11. Courrier International         
  12. Democracy Now
  13. Discover
  14. Dz-Rider  
  15. Les Echos  
  16. Elaph
  17. L’equipe
  18. Expert          
  19. Le Figaro/Madame et al.     
  20. The Financial Time                      
  21. Le Flambeau   
  22.  Fokus 
  23. Gazelle
  24. The Good Life                                                     
  25. The Guardian
  26. Ha’Aetz     
  27. Happy Life (by Club Med)                                                  
  28. Il fatto Quotidiano   
  29. Info Ouvrières      
  30. InRockuptibles                                           
  31. International Herald Tribune
  32. Intranews
  33. Le Journal des Arts
  34. Journal du textile
  35. Liberation  
  36. Lire                                                          
  37. Livres Hebdo   
  38. Le Marin
  39. La Marseillaise 
  40. Métiers d’Arts     
  41. Milennio Semanal
  42.  New York Times
  43. Officiel                                                           
  44. L’Oeil
  45. Ouest france                                                   
  46. P W                                                  
  47. Rappels,Le Mag des Théatres
  48. Shoes Up!  
  49. Sciences Humaines                                                   
  50. The Star                                                                                               
  51. Standard                                                        
  52. Tempo 
  53. Le Temps             
  54. To Ethnos      
  55. Visao                                                                             
  56. La Voix de Nord
  57. Vogue
  58. Textile Network
  59. Rolling Stone
  60. Rock & Folk
  61. Science et Vie
  62. Sens et finances, Le journal des nouveaux philanthropes
  63. Studio live
  64. La tribune
  65. VG
  66. La Voz del Intieerior
  67. WSJ
  68. Zdorobije = здоровье
  69. Luxury Aficionados


As is normal, we think:

our sources should be well advertised and sometimes … well, not for Libé, NyT, Democracy Now! maybe — they are quoted on a daily basis;

but, it is very possible that some sources be overlooked, forgotten. We have a couple of Blogs based solely on info, Media, etc.

This list will be cleaned, organized over the next few weeks :-)

so we dedicate this post to All our Sources: Thanks

and, yes ”Shoes Up ! is a magazine we are reading/perusing as we speak. Well, it may not be our most constant source of inspiration …

and you won’t see Many Shoes on Our Blogs ? Ok, but, please have a thought for ” Shoes Up!” Today. Please.

+ Reminder: Our Blogs are Citations, Quotations, Compilations – as thePaper.li curator better illustrates.



Foreign Language News and Newspapers

Home Print Page

What’s here?

The foreign-language newspaper sites listed here are a sample of material available on the Web free of charge:

Chinese French German Italian Japanese Portuguese Russian Spanish

These news sites are selected especially for language students, but all are invited to peruse these pages at their leisure.

Please report broken links to patsy@mit.edu. Thank You.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

#Classique –Is Clémentine Autain clueless ? =” Resterons-nous spectateurs de l’irrémédiable ? “… by C. Autain

Is Clémentine Autain clueless ?(on y revient …)

 (Only the link will remain shortly —on ne laissera que le lien sous peu comme d’habitude …)
* here:/ici



Reminder: All of Our Blogs are compilations, citations; hence, you will find very little I myself write (10% -Not. Not even 1%; )

we may reproduce some article in its entirety, once in a while; but, soon enough, you will find the link only … Et, gageoans que d’ici un an … this article will be completely obsolete ?🙂

Nota Bene: on entend pas trop Clémentine sur Calais … est-ce une impression ?


Resterons-nous spectateurs de l’irrémédiable ?

(NDE: Nous publions qqs articles de 2014 –Nul doute que Clémentine actualisera son coup de gueule –

Une droite extrême banalisée, une gauche atomisée et impuissante, un état de sidération politique qui se généralise… C’est pourtant maintenant qu’il faut réagir. Pour ne pas périr.

 En ce lendemain de week-end politique, nous avons la gueule de bois. La fascination devant Marine Le Pen a franchi un nouveau cap. Il n’y a qu’à voir toutes ces bouches bées devant l’irrésistible ascension de la patronne d’extrême droite, réélue à la tête d’un FN rajeuni, pimpant, déterminé à prendre les rênes du pouvoir. Tournant en boucle, les images de “Marine” triomphante ne sont pas contrebalancées par des dents mordantes, pertinentes, efficaces, à même de tenir la dragée haute à ceux qui représentent un si grand danger pour la démocratie, l’égalité, la liberté.

Pendant qu’Éric Zemmour profite à plein de toutes ses tribunes libres dans les grands médias, madame Le Pen se pavane de plateau en plateau pour expliquer qu’elle seule peut redresser la France et se porter garante de notre République. On s’étrangle. Face à ce spectacle de banalisation, sentez-vous le parfum du scandale, un vent de révolte qui souffle et gronde ? Eh non. Comme si la sidération avait pris le dessus. Et les sondages viennent, chaque semaine un peu plus, planter dans le paysage le scenario autrefois impensable d’une victoire du FN.

N’avoir plus que le choix entre Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen ?

Or, aussi ahurissant que cela puisse être, c’est du côté de l’UMP que les regards se tournent pour trouver le sésame contre l’irrésistible ascension de l’extrême droite. Alain Juppé, chemise ouverte à la une des Inrocks, est ainsi transformé en meilleur rempart d’une Marine Le Pen aux portes de l’Élysée. Alain Juppé, nous rabâche-t-on à longueur d’éditos, serait en passe d’incarner « un espoir pour la gauche ». Diantre. Nous parle-t-on de cet ancien premier ministre contre lequel nous avons marché sous la neige pendant des mois en 1995 parce qu’il voulait nous imposer un plan de liquidation du système de retraite ? Est-il question de ce leader d’une droite sûre d’elle-même, déroulant interviews après interviews son projet libéral et réactionnaire ? Nous parlons bien de cet homme de l’UMP. Le peuple de gauche serait aujourd’hui prêt à se pendre à son cou. Pire, cet électorat est même appelé à se préparer à une autre hypothèse ultime : choisir in fine Nicolas Sarkozy contre Marine Le Pen. Qui l’eut cru ?

À Regards comme ailleurs, nous nous demandons comment il est possible d’en être arrivé là. Nous savons bien que le gouvernement, menant une politique de droite au nom de la gauche, a cassé les repères et brisé les espoirs. Nous voyons bien que le Front de gauche n’a pas réussi à capter le mécontentement qui en découle, à incarner une alternative crédible de gauche, trop associé qu’il est à l’union de la gauche, et donc au PS, et empêtré dans ses difficultés internes, sa cartellisation, son manque de créativité collective. Nous avons pleinement conscience que l’hégémonie culturelle est polarisée à droite, bien à droite, et que le mouvement social est à la peine, trop atteint par les échecs répétés et les méfaits de politiques néolibérales et austéritaires qui cassent les statuts, les liens sociaux, les vies. Oui, tous les pans de la tradition du mouvement ouvrier sont en crise.

Trouver un sens commun, une force commune

Mais sommes-nous condamner à choisir entre, d’un côté, le reniement des valeurs de gauche au nom du pragmatisme et, de l’autre, la répétition des vieilles recettes et l’éclatement des forces ? Les échecs passés nous rendent-ils si apathiques, refermés sur nous-mêmes, apeurés devant une situation sociale et politique potentiellement désastreuse que l’audace nécessaire dans la période resterait introuvable ? Allons-nous nous laisser bercer par les événements ou prendre le taureau par les cornes en assumant le travail de refondation, sur la forme et sur le fond, et de renouvellement à même de susciter la mise en mouvement, de fédérer les énergies collectives et individuelles, vers la création d’une nouvelle force de transformation sociale et écologique ? Est-il possible que, sur ce champ de ruines à gauche, nous sachions être responsables et susciter à nouveau le désir d’engagement ?

Il en va de la reconstruction de l’imaginaire comme du cadre organisationnel. Les forces disponibles pour mener cette entreprise politique sont nombreuses en France aujourd’hui. Elles sont chez les femmes de chambre du Royal Monceau comme à Notre-Dame-des-Landes, chez les Fralib comme à Grenoble parmi les élus qui retirent un marché de publicité au géant Decaux pour reprendre les murs de la ville. Elles s’expriment au cinéma pour clamer « On a grèvé » ou dans le roman d’aujourd’hui, à l’instar de La petite communiste qui ne souriait jamais. Mais que pèsent ces résistances et espaces d’invention s’ils restent éclatés, loin d’un sens commun qui se dégagerait par une force commune ? Des alternatives concrètes existent, se pensent et s’inventent. Nous ne partons pas de rien. Mais la perspective n’est pas (encore tracée) et le temps presse.

Ou les forces d’alternatives se mettent ensemble au travail, lucides sur le besoin de convergences nouvelles et le niveau de refondation à produire pour être audible et crédible. Ou nous n’aurons plus qu’à aller vivre dans des arbres.

Accueil > Politique | Par Clémentine Autain | 12 janvier 2015


La haine ou le commun

Posted in Uncategorized | Leave a comment | Edit

Libé–” Une web-BD pédagogique pour sensibiliser aux enjeux climatiques “

Voici le premier chapitre de cette petite BD efficace, réalisée en partenariat avec l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et la mairie de Paris.


Posted in Uncategorized | Leave a comment

Libé–” Une web-BD pédagogique pour sensibiliser aux enjeux climatiques “

Voici le premier chapitre de cette petite BD efficace, réalisée en partenariat avec l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et la mairie de Paris.



Posted in Uncategorized | Leave a comment

#JLM –” Entre “Diet for a Small Planet” (qu’il découvre) et “Silent Spring ” (qu’il ferait bien de digérer) le naufrage de JLM “l’écolo ” … “

Mélenchon à Calais ? et mon cul c’est du poulet

alors qu’il faudrait organiser des manifs de masse contre la politique de Hollande, le silence gêné de nos politicards de “l’autre gauche ‘(sur les Réfugiés + tous les pbs réels de l’heure) est infâme



Entre “Diet for a Small Planet” (qu’il découvre) et “Silent Spring ” (qu’il ferait bien de digérer) le naufrage de JLM “l’écolo ” …

On ne nous en voudra pas –en cette rentrée de consacrer qqs lignes à l’ineffable JLM –reconverti en “écolo ” –ça doit être les vendanges qui le travaillent –qu’on se rassure: il ne les fait pas = il n’y travaille point.

Il n’a aucune idée des deux livres que nous évoquons en titre –et pour cause; il savoure simplement un peu de quinoa avec son Bordeaux favori;

Mais, ces qqs lignes et les qqs paragraphes que nous lui avons consacré/e-s en 2016-2017: n’ont qu’un seul but: prendre date … et nous le retrouverons bientôt pour discuter politique –puisque c’est de cela qu’il s’agit, non?

*A développer


[Under Construction ]


Mélenchon : « l’avenir en commun »… avec les millionnaires ?

Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.


Derrière ce titre provocateur, il y a hélas un fond de vérité. Et ce n’est pas nous qui le disons, mais lui ! Quant à ses soutiens, Laurent Lévy a bien raison de parler de leur « résignation politique, tant les semaines qui s’écoulent montrent la nature de la campagne de Jean-Luc Mélenchon.


On pensait avoir tout vu. Le soutien à Poutine, les femmes en burkini traitées de provocatrices 1, la remise au goût du jour de la bataille de Valmy2 et la réinvention d’un ennemi germanique. Mais rien ne semble devoir nous être épargné.

Les goûts culinaires, réels ou inventés pour les besoins de la campagne qui démarre, et égrainés dans Gala ou dans les meetings, ne nous font ni chaud ni froid. Plus étonnant est son soudain amour pour la cause animale. Le dirigeant du Parti de gauche semble avoir comme but premier de ratisser tout ce qui ressemble à un écologiste déçu. On pourrait s’en féliciter, malgré notre surprise de découvrir tant de préoccupations chez cet homme. Mais, au fond, cette préoccupation, nouvelle, pour le « bien commun », n’est qu’une remise au goût du jour de l’unité nationale, de supposés intérêts communs au-dessus des classes sociales.


Des citations qui font peur

Les phrases de Mélenchon sont à peine croyables, on ne peut qu’inviter à vérifier sur Youtube… Mélenchon raconte sa rencontre avec les patrons des assises du Produire en France.3 « Millionnaires, vous ne pouvez pas ignorer la marée montante de la pauvreté dans la patrie. Quand la vague [la fin de l’écosystème] arrive, elle ne fait pas le tri entre ceux qui sont millionnaires et ceux qui ne le sont pas. » Il semble oublier que les premières victimes du changement climatique sont, de loin, les plus pauvres, entre les famines, les épidémies, l’accès à l’eau douce…

Et il insiste : « Je suis venu vous dire dans quelles conditions, compte tenu de ce que je ferai avec nos gouvernements et nos majorités, vous pourrez vous rendre utile au pays et aux objectifs communs que nous tracerons à la patrie. » Patrons et salariés auraient donc des objectifs communs, et chacun devrait simplement trouver sa place.

D’ailleurs, pour ceux qui risquaient de ne pas comprendre le leitmotiv, Mélenchon a commencé son discours par « Une fois que les Français nous auront confié la responsabilité de la patrie… »

C’est a priori avec ce discours que Mélenchon tente de séduire les sympathisants du Parti communiste, en renouant avec le « produire français » et le nationalisme du PCF des années 50. Il n’est pas certain, tout de même, que les militants du 21e siècle s’y trompent ! Et que les militants du PG s’y retrouvent…


Coup de folie ?

Le discours est tellement étonnant qu’on pourrait penser que l’ancien militant du PS a été gagné par la folie et qu’il croit lui-même en son destin personnel. En effet, que ce soit sur « la patrie », les étrangers ou les relations internationales, le discours de Mélenchon semble à vingt mille lieux de ce que pensent bon nombre de militants des partis qui l’ont soutenu en 2012 et qui s’apprêtent à le soutenir à nouveau.

Beaucoup de militants reconnaissent d’ailleurs que les sorties de Mélenchon sont le contraire de leur orientation, mais s’y résignent par l’idée que, globalement, cela fait avancer notre cause, celle de la lutte contre le gouvernement, le libéralisme voire le capitalisme. Ils attribuent ces errements à la personnalité de Mélenchon.

Ces camarades oublient que tout cela entre en cohérence avec la fonction présidentielle même, avec cette Ve République qui confond masque le politique derrière un supposé destin personnel. Ils se cachent les yeux pour ne pas voir que, justement, faire campagne pour un individu qui défend ces orientations, c’est la négation même de leur engagement politique. En effet, Mélenchon considère (écouter autour de la 14e minute) qu’il est un candidat hors parti, la vieille rengaine consistant à expliquer que, sous la Ve République, « l’élection présidentielle, c’est la rencontre d’un homme et d’un pays, d’un homme et d’un peuple » (François Bayrou).

On ne peut plus douter qu’il croit à toutes ces bêtises. En effet, qu’est-ce qui pousse, comme il le dit« un homme qui a toujours eu sa carte dans un parti » à s’en émanciper, à fixer le programme lui-même (il l’explique également), sinon la profonde conviction de l’échec de la construction d’un parti ? Qu’est-ce qui conduit le PG à n’être, ses propres militants le dénoncent, qu’un coquille vide au service de l’individu Mélenchon ? C’est bien l’abandon, publiquement assumé d’un projet collectif, remis dans les mains d’un individu supposé résoudre par sa personnalité les problèmes capitaux de la conscience et de l’organisation de la classe…

Il n’y a plus beaucoup d’intérêt à discuter de l’éventualité de la folie de Mélenchon. La réalité est cette campagne qui fait la part belle à la suppression de la lutte des classes au profit d’une vision « morale » de la société, où chacun, patron comme ouvrier, à sa place ; cette campagne où le cinéma est appelé comme exemple pour montrer en quoi le protectionnisme viderait à éclairer le monde ; cette campagne qui tourne autour d’un homme supposé résoudre tous les problèmes d’un pays.


Quel programme ?

A la Fête de l’Humanité, on n’a pas entendu grand-chose côté programme. Mélenchon s’en revendique d’ailleurs dans les médias, préférant construire sa posture. On a envie de le défendre face aux journalistes répugnants… mais il y a tout de même un problème !

Concernant la dette, un point particulièrement important, le candidat s’en tire par des pirouettes qui déplaisent aux bourgeois car elles semblent évacuer la question de l’équilibre budgétaire. C’est une réalité… mais pour les anticapitalistes, c’est surtout une façon d’esquiver la question de l’annulation de la dette et de l’affrontement avec les banques et l’Union européenne.

Mélenchon répond, en gros, qu’on verra plus tard, car notre politique créera de la dette, mais aussi de nouvelles richesses. Vieille promesse keynésienne, qui n’a pourtant pas permis à la Grèce de résister face à ses créanciers.

Deuxième élément de programme, sans transition, une sorte professionnalisation de haut niveau de qualification. Et Mélenchon se vante de sa politique sous le gouvernement Jospin… alors que sa licence professionnelle a justement été une innovation anticipant la réforme LMD qui a consacré la casse des diplômes. Mélenchon veut professionnaliser à tout crin, sous prétexte de vouloir respecter les travailleurs… alors que la professionnalisation est un élément fondamental de l’arsenal servant de réduire la valeur des diplômes sur le marché du travail.


Que reste-t-il de leurs amours ?

De nombreux militants ont vu dans le Front de gauche la possibilité d’un parti pour les exploités, permettant de reconstruire la conscience de classe et de préparer les luttes. Que reste-t-il de tout cela après près de dix ans ?

Un discours de plus en plus teinté de nationalisme, la négation du parti comme construction d’un intellectuel collectif et militant, un programme de plus en plus insipide, un Parti communiste qui ne se détache pas plus qu’il y a dix ou vingt ans des postes négociés avec le Parti socialiste, des milliers de militants démoralisés…

Il est temps de redonner une dynamique à la construction d’un parti, d’une force pour que les exploités fassent entendre leur voix, pour renverser le capitalisme, pour exproprier les patrons et les « millionnaires ». C’est le sens de la campagne de Philippe Poutou à la présidentielle.


Antoine Larrache

  • 1.La citation complète : « C’est clairement une provocation politique. Le burkini n’est pas une tenue religieuse et je doute que le prophète ait jamais donné la moindre consigne concernant les bains de mer. L’instrumentalisation communautariste du corps des femmes est odieuse. C’est un affichage militant. Mais quand on est l’objet d’une provocation, mieux vaut ne pas se précipiter dedans. Pourquoi faciliter le travail de ceux qui voudraient capter la représentation de l’islam ? La masse des musulmans est excédée par une histoire qui les ridiculise. Valls a eu tort d’en rajouter. Mais qui est dupe de ses indignations à géométrie variable ? »http://abonnes.lemonde.fr/politique/arti…
  • 2.Voir, à 19”40, http://www.dailymotion.com/video/xtrwxt_… et https://npa2009.org/idees/politique/la-r…
  • 3.Son intervention à cette conférence : http://melenchon.fr/2016/09/11/discours-…
Posted in Uncategorized | Leave a comment